Traitement curatif de la maladie de Lyme en 14 jours

Centre de médecine alternative à distance en maladies chroniques
Aller au contenu

Traitement curatif de la maladie de Lyme en 14 jours

Centre-Resilience.com
Publié par Lionel BARRIERE Naturopathe dans Santé · 27 Octobre 2022
La maladie de Lyme est une maladie vectorielle et une zoonose (maladie infectieuse touchant l'être humain et de nombreux animaux). Transmise par piqûre de tiques dures Ixodes, c'est une maladie bactérienne, due à une borrélie (Borrelia burgdorferi, au sens étroit, prédominante en Amérique du Nord).

Dans près de 90 % des cas, elle est traitée efficacement par une antibiothérapie de 2 à 4 semaines. Non traitée, elle peut évoluer sur plusieurs années en passant classiquement par trois stades plus ou moins différenciés, parfois entrecoupés de périodes de latence et pouvant se chevaucher pour certains symptômes.

Après une éventuelle phase dormante, la maladie peut, de manière aiguë ou chronique, prendre des formes plutôt cutanées, articulaires ou neurologiques.

Les bactéries se divisent en deux camps. D’un côté, nous avons les bactéries qui nous facilitent le fonctionnement de l’organisme ; et de l’autre, les bactéries pathogènes qui causent de nombreux troubles.

Une bactérie est un organisme unicellulaire, c’est-à-dire qui ne comporte qu’une seule cellule. Pour s’alimenter et produire de l’énergie, elle a besoin d’éléments provenant de son environnement. Elle possède son propre code génétique qu’elle transmet en se reproduisant par division.

Stade 1 : 3 jours à 1 mois après la piqûre

Le premier stade commence environ 3 jours après la piqûre d'une tique, et dure jusqu'à  un mois environ. Il débute par une "tâche rouge et ronde de 5 cm environ et non douloureuse. Elle est centrée à l'endroit de la morsure de la tique, souvent avec un anneau autour de la tache centrale, comme une aréole". "L'ennui, c'est qu'il n'apparaît pas dans tous les cas, ou alors n'est pas remarqué, par exemple s'il apparaît sur le cuir chevelu, dans des endroits poilus ou dans le dos ". Cette lésion s'étend rapidement au bout de quelques jours mais disparaît en 7 jours environ si un traitement a été prescrit évitant ainsi l'apparition de complications.

Stade 2 : quelques semaines à quelques mois plus tard

"La phase secondaire commence de quelques semaines à  quelques mois après la morsure, et n'apparaît qu'en l'absence de traitement antibiotique dans la première phase". Parmi les symptômes susceptibles de se produire au cours du deuxième stade de la maladie, on retrouve à la fois des symptômes neurologiques et rhumatologiques. Une faiblesse ou une fatigue commencent à apparaître, des raideurs articulaires intenses, des articulations inflammatoires, essentiellement au genou, mais aussi aux épaules, aux coudes et aux chevilles. Des maux de tête, de la faiblesse au niveau des muscles du visage, une irritation des yeux, des éruptions cutanées et parfois une irrégularité du rythme cardiaque.

Stade 3 : une aggravation sur plusieurs années

Au cours du stade 3 de la maladie de Lyme, "qui peut se prolonger pendant des années, les manifestations présentes au cours du stade 2 s'aggravent et deviennent chroniques". D'autres manifestations peuvent aussi apparaître. Une méningite lymphocytaire peut également s'observer ainsi qu'une atteinte des nerfs crâniens avec une paralysie faciale périphérique. Peuvent ainsi survenir des troubles de la vue, de l'orientation et de la concentration, "mais aussi des pertes de mémoire, des épisodes agressifs ainsi qu'une dépression. Des tests neurologiques peuvent prouver la perte de mémoire". La situation devient réellement critique lorsqu'il s'agit de traiter la maladie de Lyme pendant sa phase tardive (c'est-à-dire qui n'a pas été diagnostiquée ni traitée en phase primaire ou en phase secondaire et qui s'est donc installée pendant des mois voire des années en l'absence de traitement).

Maladie de Lyme : des nouveaux remèdes ont été trouvés

Une étude scientifique vient de démontrer l’efficacité de certaines plantes contre la maladie de Lyme plus utiles que les antibiotiques.

Plusieurs chercheurs américains, membres de la John Bloomberg School of Public Health, ont mené des études pour trouver un remède à la borréliose de Lyme. Cette maladie bactérienne est transmise par une piqûre de tique infectée. Actuellement, les scientifiques connaissent peu de choses sur la maladie de Lyme et les médecins prescrivent aux patients un traitement à base d’antibiotiques.

Cependant, les antibiotiques ont largement démontré leurs limites. En plus de mettre à mal le microbiote du patient, ils ne parviennent pas à empêcher certains symptômes qui demeurent de manière « dormante ». Les chercheurs américains ont ainsi analysé plusieurs substances qui pourraient mieux soigner la maladie de Lyme.

Plus efficaces que les antibiotiques

Cette synergie a montré son efficacité. L'Origan et la Cannelle de Ceylan agits contre les bactéries. Un traitement de 14 jours avec 1% de cette synergie suffit à éradiquer Lyme. Le cèdre de l'Atlas et Litsée, elles, organisent les deffence dans la lymphe pendant que le Citron dort en vitamine C en empéchant l'oxydation cellulaire conduit la synergie vers la bactérie.

« Cette étude fournit la première preuve convaincante que certaines des plantes utilisées par des patients tels que Cryptolepis, le noyer noir, l’armoise annuelle, la griffe de chat et la renouée japonaise ou tout autre concentré de plante capable d'éradiqué ses bactérie ont une activité puissante contre la maladie de Lyme, en particulier les formes persistantes dormantes, qui ne sont pas éradiquées par les antibiotiques actuels », explique le docteur Ying Zhang, auteur de l’étude.

Des symptômes graves et persistants apparaissent dans certains cas après le traitement de la maladie de Lyme, confirme une étude américaine publiée dans la revue Frontiers in Medicine.

Ce syndrome est défini par l'Infectious Diseases Society of America comme étant « le développement d'une fatigue importante, de douleurs musculo-squelettiques généralisées et/ou de troubles cognitifs qui surviennent dans les six mois suivant l'achèvement d'une thérapie pour la maladie de Lyme documentée par un médecin et qui durent au moins six mois ».

Mais il y avait des différences significatives dans les résultats des questionnaires. Les symptômes suivants étaient sévères chez une proportion des participants atteints du SPTML « syndrome post-traitement de la maladie de Lyme » alors qu'aucun du groupe contrôle n'avait de symptômes sévères :

  • fatigue sévère : 50 % ;
  • douleur sévère : 28 % ;
  • troubles cognitifs sévères : 23 % ;
  • troubles du sommeil : 32 % ;
  • douleur sévère au cou : 8 % ;
  • engourdissement et picotement sévères des mains ou des pieds : 10 % ;
  • irritabilité sévère : 8 % ;
  • lombalgie sévère : 3 % ;
  • céphalées sévères : 17 %.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), environ 300 000 personnes aux États-Unis reçoivent chaque année un diagnostic de la maladie de Lyme. Parmi ceux qui ont été diagnostiqués et traités selon les normes, les études ont rapporté des proportions de 5 à 30 % atteints d'un SPTML, rapportent les chercheurs.

Vraisemblablement, encore une fois la médecine allopathique constate mais ne propose pas de traitement !




Il n'y a toujours pas des critiques.
0
0
0
0
0

Association Loi 1901 à but non lucratif
SIRET : 912 217 205 00018 - APE : 8690F
Centre Résilience
Dr. hc Lionel BARRIERE Naturopathe
Laurent DESCAMPS NaturoFit
6 rue de Plaisance
33460 Arsac - FR

Flux RSS
Horaires d'ouverture
du mardi
au samedi
de 11h à 18h
Tél : 07.49.07.32.90
Retourner au contenu